Quand je serai grande, je serai avec Frencess

Emmanuella Frencess Urbain Julmice

26 ans

Photographiée devant l’école secondaire Lucien-Pagé, Villeray

Quelle place occupait l’éducation dans ta famille ?

« Venant d’une grande famille, je savais que l’éducation avait une grande importance aux yeux de mes parents, malgré le fait qu’ils ne pouvaient pas assister aux rencontres de parents et qu’ils n’avaient pas nécessairement un suivi accru sur moi. Mes parents ne manquaient pas de volonté, mais plutôt de temps. Ils travaillaient sans cesse pour subvenir à nos besoins. »

 

Y a-t-il eu un modèle, un mentor ou une personne importante de ton entourage qui t’a aidée lors de ton parcours scolaire ?

« Il y a eu une période où j’ai commencé à m’absenter de mes cours le matin. Ensuite, mes notes ont baissé et j’étais beaucoup moins motivée qu’auparavant. J’avais une soif de liberté. À long terme, je me suis retrouvée à fréquenter de mauvais groupes d’amis et d’amies, et c’est là que tout a déraillé. Dû à l’absence de mes parents, c’était plutôt mes frères qui prenaient la relève. Partant de ce fait, mon frère est une personne qui m’a beaucoup orientée et conseillée, et ce, autant dans mes bons que dans mes mauvais moments. Mon frère m’a apporté le soutien dont j’avais besoin. Il a été en mesure de m’encadrer le plus qu’il pouvait. »

 

Quels ont été les effets de ton environnement sur ta scolarisation ?

« En tant que jeune adolescente, on est évidemment confrontée à une quête identitaire. Ne sachant pas trop où me tourner pour me ressourcer, je me suis alors fiée à mon instinct. Par conséquent, mon instinct m’en a fait voir de toutes les couleurs. Mauvaises fréquentations, consommation, chute des notes et démotivation. Tout cela m’est venu très subtilement. Je m’en souviens comme si c’était hier. Mes notes n’étaient pas top shape, et je coulais même des cours. Je suis allée voir tous les profs avec qui je coulais et j’essayais de voir ce que je devais faire pour passer. Je demandais à toutes mes amies de me faire un cours 101 sur les notions que je ne comprenais pas. C’est là que j’ai compris que j’avais bien négligé mes études, mes amies, mon avenir. Parfois, il faut apprendre à écouter les autres. »